Mes grands-parents me disaient toujours cela quand j'étais impatiente ce qui n'arrivait que rarement of course! . Et j'aurais dû me l'appliquer avant de vouloir faire AB-SO-LU-MENT le Minute de Aime comme Marie (oui encore elle, mais je suis faible et influençable devant tous vos blogs). Je l'avais déjà réalisé dans un jersey mais sans surjet' (Petit Papa Noyel....rheum rheum!): je le mets...le dimanche, voyez-vous...ces dimanches maussades où vous allez perdre promener des mafieux dans la garrigue...Bref, je vous montrerai ce premier plus tard. Oui, il n'y a aucune logique dans tout cela...

Revenons à ce Minute blanc, j'avais vu sa version et je voulais faire pareil...houuuu la vilaine copiteuse! Alors ce tissu est un lainage bas de gamme et qui pique blanc, la taille était bof, pas grand chose n'allait, donc 2 coups de ciseaux plus tard avec des clous et un zip et j'avais une petite veste. Heuuu au niveau rapport qualité/prix, ce n'est point fameux puisqu'il s'agit d'une veste jetable: vous vous faites caguer à coudre des heures, vous la portez et le lainage de merde:appelons un chat un chat àmandonné! bouloche, à tel point que vous avez la sensation qu'il se désintègre à chaque frottement... Et en plus ça gratte! Dis Lucette, c'est pas toi qui dit aux mafieux: ça démange DONC je me gratte?! Oups pardon, donc: et en plus, ça démange!

La conclusion c'est que je n'aurais pas dû être impatiente face au lainage blanc de L'Atelier 13 et écouter Papi Robert: -"Minute Papillon!"  <3

 

 

PicsArt_1367428777033